La création d'une aire de jeux dans une démarche participative

Conditions d'utilisation

 icone pdf violet |icone imprimer violet|icone mp3

Présentation de l'atelier

Organisation

  • atelier guidé

  • durée : 2 x 3 h

  • animatrice : alessandrat de l'atelier de Launay

  • secrétaires : Mala Leopold de la maison des jeux de Grenoble, Mani Isaac du Poulpe pirate (38)

  • une quinzaine de participant.e.s de structures ludiques et de structures socioculturelles.

Presque la moitié des participant.e.s n'avaient pas choisi cet atelier en priorité. Mais, ils et elles y ont amplement trouvé leurs intérêts au fur et à mesure des échanges.

La problématique de l’atelier

Depuis plus de 30 ans, alessandrat de l'atelier de Launay accompagne dans une démarche participative (au sein du CoDEJ — le Comité de Développement de l'Espace pour le Jeu — ou en son nom) des groupes d'habitant.e.s, d'enfants, des collectivités locales, des urbanistes, des paysagistes... dans la création d'aires de jeux artistiques et réellement ludiques, qui ne soient pas la simple installation d'éléments préconçus choisis sur catalogue (maisonnettes, toboggans...). Elle est à l'origine de la conception de dizaines d'aires de jeux que nous connaissons toutes et tous, sans savoir qu'elle en est l'auteure (le jardin des plantes ou les Halles à Paris, le Poulpe à Nantes, le parc Puget à Marseille...). Elle propose de nous transmettre son expérience de concertation dans la conception d'aires de jeu.

Cet atelier avait pour objectifs :

  • de produire une réflexion collective sur les aires extérieures

  • de placer les participant.e.s dans un processus de création et de conception d'une aire de jeu ; de leur donner les moyens de construire une aire de petite ampleur à moindre cout.

  • d'amener les partipant.e.s à concevoir cette aire de jeu dans une démarche de concertation.

Production de l'atelier

L'importance du jeu dans le développement de l'enfant

Avant de travailler sur la concertation et la conception à proprement parler d'une aire de jeu, alessandrat a souhaité reposer les bases des besoins et des envies de jeux des enfants. Elle nous a proposé dans un premier de dessiner et de raconter nos souvenirs de jeux d'enfants. Elle a complété ensuite ces souvenirs par un apport théorique sur les activités de jeux, la règlementation et les contraintes fonctionnelles d'une aire.

Récits de nos souvenirs de jeux d’enfant.

Sur proposition d'alessandrat, nous dessinons les jeux auxquels nous jouions enfant. Puis, tour à tour, les auteur.e.s sont invité.e.s à décrire leurs dessins et à fournir des éléments – sensations, détails des jeux, des autres joueurs ou joueuses, des interactions…–

Quelques exemples de souvenirs : les cabanes dans les arbres, avec des draps ou au fond du jardin, les tours en vélo, à monter et descendre les trottoirs et zigzaguer, les jeux près d'une ancienne usine désaffectée, la luge et les batailles de boules de neige, courir après des bâtons le long d'un ruisseau, des jeux dans des tuyaux en ciment, ramasser les fleurs de châtaigniers et les « haricots verts », les batailles de boules d'arbustes à l'automne, jouer dans les ballots de pailles, promener sa poupée en landau dans la rue sans la présence des enfants...

 image souvenir jeu

 aire de jeux 2

dessin souvenir jeu

 Durant cette séance, nous avons pu confronter nos représentations des aires de jeux. Quelques constituants sont ressortis :

  • la plupart de nos souvenirs heureux ne sont pas liés à des structures (togobangs, balançoires...) ; enfants, nous détournions et nous approprions tout ce qui pouvait devenir jeux.

  • la nature et les éléments naturels ont eu une certaine importance,même pour celles et ceux ayant vécu.e.s en ville.

  • Aucun de nos jeux ne respectait une quelconque règlementation ou une norme !

Ce petit exercice a permis une approche particulière de l’importance du jeu dans le développement psychomoteur de l’enfant.

Apports théoriques

Les apports théoriques sont faits de manière assez académique en présentant des photos et des documents du CODEJ avec un vidéoprojecteur. La quantité de documents était importante. Tous ne pourront être vus.

Alessandrat a insisté sur les différentes activités nécessaires à la bonne mise en œuvre d’une aire de jeu, en citant de tant à autres des exemples vus dans nos croquis.

Nous avons aussi abordé la question des normes de sécurité et de la législation qui encadre l’implantation et l’entretien des aires de jeux. À ce propos, sur 170 000 accidents domestiques que l'on recense chaque année, 425 cas seulement sont des accidents survenus sur des aires de jeux (soit 0,25 %). Cela ne justifie pas une normalisation excessive, qui change régulièrement, imposant un renouvèlement complet des parcs d'aires de jeux. La normalisation est surtout une affaire économique !

Pour le reste des contenus se référer au document en annexe.

Précision

La salle, dans laquelle nous étions installé.e.s était exigüe et ne facilitait pas les échanges. La forme académique de la deuxième partie de l'atelier a pu provoquer une certaine lassitude chez des participant.e.s, qui attendait avant tout des recettes pour concevoir une aire de jeux. Mais ce n'était pas l'objet de ce premier temps.

Alessandrat saura rebondir et répondra aux attentes lors de la seconde séance. Chapeau !

 

La création d'une aire de jeux dans une démarche participative

Objectifs :

  • répondre à un cahier des charges
  • identifier les questions à se poser pour réussir l’implantation d’une nouvelle aire de jeux dans un territoire.
  • Savoir s’entourer pour faire évoluer le projet.

Les contraintes fonctionnelles d’une aire de jeu.

La mise en place d'une aire de jeux présente différentes contraintes fonctionnelles auxquelles on peut associer les fonctions du jeu vues précédemment. Il faut toujours permettre les différentes fonctions du jeu : grimper, se cacher, se raconter des histoires… Ces fonctions ludiques font référence aux différentes activités nécessaires au développement de l’enfant : activité dynamique, affective, sociabilisation… (cf. le document en annexe)

Le concepteur ou la conceptrice doit également prendre en compte le détournement de la fonction qu’il ou elle imagine pour le jeu et l’enfant. Prévoir le détournement permet une meilleure prise en charge de la sécurité des enfants sur l’aire de jeux et un meilleur entretien.

Les contraintes de conception d'une aire

Les différentes contraintes de conception sont :

  • la contrainte thématique. Définir un thème sert à garder un fil conducteur tout au long de la conception et de la réalisation de l'aire. Celle-ci s'intègrera mieux dans l'espace prévu. Et en s'appuyant sur l’histoire du lieu, les gens engagé.e.s sur le projet (concertation) s'approprierons plus volontiers celui-ci.

  • la contrainte d’usage et de maintenance (entretien). Lors de conception d’aire de jeux, bien souvent la question de la maintenance et le cout qu’elle représente est sous-estimée : détérioration de l’aire, remplacement de pièces, de matériaux, temps passé par une équipe des espaces verts à entretenir et nettoyer l’aire de jeux…

  • la contrainte des matériaux. Il n’y a pas de matériaux maudits, par contre le mariage de différents matériaux et leur solidité influeront sur le choix que l’on fera pour nos aires de jeux.

  • la contrainte d’implantation. Il est important de réussir à concevoir l’espace ludique dans son futur écrin d’implantation. On ne pense pas une aire de jeux de la même manière en milieu de barres HLM et au sein d’un grand espace vert où il n’y a pas de circulation automobile… La mise en espace de l’aire de jeux dans son futur lieu d’implantation doit se réfléchir à partir du lieu, de la circulation des gens, des moyens de transport, de la faune, de la flore, du mobilier urbain déjà en place, des éléments aquatiques existants… L’espace qui recevra l’aire de jeux vit et prendre en compte sa respiration, ses usagers, ses ouvertures et fermetures permettra une implantation beaucoup plus durable de l'aire. On peut tout à fait imaginer réfléchir à la conception de l’aire de jeux assis au milieu de l’espace.

  • La contrainte de publics.Pour qui conceptualisons-nous la future aire de jeux ?Quels sont les usagers de l’espace où sera implantée l’aire de jeux ? Quelles capacités ont les personnes qui l'utiliseront l’aire de jeux ? Quel sera leur âge ? Quel est l’effectif potentiel accueilli sur cette aire ?

  • les contraintes normatives actuelles. Les lois françaises et européennes de mise en conformité des aires de jeux se sont durcies ces 10 dernières années. Chaque aire doit posséder un certificat de conformité. Ce sont des laboratoires indépendants et agréés qui attribuent les certificats au regard de critères très stricts. Ils prennent en compte tout un tas de facteurs, dont les éléments législatifs… Lors de la conception de l’aire, il est important de procéder à de nombreux va-et-vient entre les concepteurs ou les conceptrices et le laboratoire pour s’assurer de ne pas faire fausse route. Le laboratoire permet une certification si :

– l’aire de jeux répond aux critères prévus par la loi

– l’aire de jeux est implantée dans un espace adéquat et selon certaines règles de sécurité

– l’ensemble de l’espace est cohérent

En annexe, le document sur les contraintes législatives et les normes imposées actuellement, qu'alessandrat a vivement conseillé de le lire attentivement.

  • les contraintes économiques. Faites les choses et imaginez des concepts à votre échelle ! Ne faites pas rêver les gens sur des aires qui ne seront pas abordables pour eux en terme de prix. Restons modestes et réalistes économiquement ! On peut rêver l’impossible, mais on ne peut le réaliser…

Critique des aires sur catalogues.

Nous critiquons les aires de jeux sur catalogues de manière collective, au regard de ce alessandrat nous a présenté dans la séquence précédente.

Apports pratiques.

Passage à des activités pratiques. Alessandrat transmet des idées de petites activités à mettre en place rapidement et sans se ruiner. Elle propose beaucoup de petites choses à réaliser facilement. Elle répond ainsi à l’attente d’un grand nombre de participant.e.s : avoir des billes concrètes et des recettes pour monter une aire de jeux dans sa structure.

Il s’agit là d’aires de jeux éphémères, mais efficaces :

  • labyrinthe en carton

  • petite cabane en carton

  • cagettes sensorielles

  • parcours sensorimoteurs à partir de récupération

  • pénétrable avec du fil de nylon ou de la laine

  • rideaux d’activités

  • portiques et balançoires insolites

schéma fabrication aire de jeuLa démarche participative.

À partir d’un des projets qu’elle a mené assez récemment, alessandrat nous explique comment elle met en place une démarche participative autour de la conception de ses aires de jeux.

> recherche des partenaires : associatifs, financiers et institutionnels. La pluralité des partenariats enrichit le projet et le rend potentiellement plus réalisable. 

> recherche des contributeurs et des contributrices : artisans, entreprises locales de matériaux, services municipaux. Ces contributeurs et ces contributrices sont le moyen de trouver des matériaux peu couteux et de réaliser des aires à moindre cout. Penser à valoriser leurs contributions, c’est essentiel…

> budgétisation du projet. Le budget est la clé de voute du projet d’aire de jeux. Sans budget, il ne vous est pas possible de penser une aire de jeux réaliste.

> réunions d’information auprès des usagers et des usagères.

> réalisationd'un état des lieux en concertation avec les usagers et les usagères (même les plus jeunes enfants de moins de 3 ans). Trouver des méthodes, des ateliers pour faire émerger des choses en fonction de l'âge qu’ils ou elles ont.

> le terrain. Savoir qu’un terrain ou un espace est toujours utilisé même s’il est vide ! Il faut s’y rendre à plusieurs heures du jour et de la nuit pour se rendre compte de la fréquentation et de son utilisation. Bien observer les usagers, les usagères et l’utilisation qu’ils et elles ont des lieux pour voir si l’espace envisagé pour l’aire est approprié. Lorsque l’on implante une aire de jeux dans un espace, on en change sa configuration. Il est impératif de l’étudier pour ne pas commettre d’impaires, faire que l’espace de jeux soit investi et non détérioré.

> la concertation peut se faire avec différents publics : crèche parentale, centre de loisirs, école, adultes. L’étude et la concertation doivent se faire sur l’espace envisagé avec les retours dans un autre espace.

Après chaque projet, alessandrat écrit une sorte de mémoire sur ces méthodes, le projet, les gens, ce qui laisse une trace écrite de son travail.

Réalisation des panneaux pour la restitution.

Nous créons 2 maquettes d’aire de jeux à l’aide de pliages simples et d'un peu de matériel. Le résultat est impressionnant !

haut de page