Interrogeons la place du jeu symbolique dans nos structures

Conditions d'utilisation

 icone pdf violet |icone imprimer violet|icone mp3

Présentation de l'atelier

Organisation

  • Atelier de Constructions Collectives

  • 3 heures

  • Animatrice : Nadège Haberbush, les Enfants du Jeu

  • Secrétaires : Cécile Bondy- Jérôme Terret

  • 21 Participant.e.s

Problématique

Quels sont les intérêts à ce que ce type de jeu soit clairement présent dans nos structures ? Pourquoi défend-on ces jeux que l'on trouve facilement à la maison, à l'école maternelle, dans les centres de loisirs ? Comment valorise-t-on le jeu symbolique au-delà d'une tranche d'âge théorique ?

Le jeu symbolique : Qu'est-ce ? Pourquoi ? Comment ?

L'enfant a besoin d'un espace de liberté. Un espace dans lequel il ou elle est acteur, actrice, créateur ou créatice de règles. À la différence du jeu de société, le symbolique propose des jouets (objet) sans règle. C'est un lieu d'imitation où les enfants jouent en autonomie.

Il y a trois types de jeux symboliques :

  • jeu de rôle/d'imitation dans lequel l'enfant devient acteur ou actrice à part entière en reproduisant ce qu'il ou elle vit au quotidien : docteur.e, donner à manger à un bébé comme si c'était le ou la sien.ne, faire la cuisine…

  • jeu de mise en scène où l'enfant fait jouer les personnages : Playmobil, Pet shop…

  • jeu de représentation : dessins, pâte à modeler…

Le jeu symbolique peut prendre des formes diverses et variées : le chantier, l'hôpital, le fastfood, les maisons du monde, la dînette….

Le jeu symbolique débute chez l'enfant dès qu'il ou elle prend conscience qu'il ou elle joue, soit environ vers l'âge de 15 mois. Dans la petite enfance, l'enfant reproduit son univers à travers ses jeux. Il, elle est sur de l'action pure. Il, elle a un jeu individuel. Les enfants du primaire jouent en créant des histoires à plusieurs.

Plus l'enfant grandit, moins il ou elle est fantaisiste. Peut-être rentre-t-il, rentre-t-elle dans le moule de la société ? Ou est-ce une évolution inévitable de chaque personne ?

Pendant le temps de jeu, sa très grande spontanéité fait que l'enfant croit à ce qu'il ou elle fait. Cette capacité est absente chez une grande majorité d'adultes. Les adultes endossent un rôle. Ils et elles ne construisent plus d'histoires. Le besoin d'évasion des adultes se manifeste dans l'art ou dans les mondes virtuels. Il est d'ailleurs possible de se demander si Ikéa ne serait pas un espace de jeu symbolique pour adultes ?

La place physique du jeu symbolique dans nos structures

Proposer des espaces de jeu symbolique implique d'avoir de la place. Il faut impérativement prendre en compte ce critère dès le démarrage du projet.

La nature même du jeu symbolique nécessite la création d'une atmosphère favorisant l'émergence du jeu et l'expression de l'émotion des enfants. La délimitation de l'espace avec des paravents, par exemple, permet de créer l'intimité recherchée.

Cependant, il est très intéressant également que le jeu symbolique trouve une articulation avec les autres jeux. Tout particulièrement, le jeu d'assemblage vient nourrir le jeu symbolique.

Dans tous les cas, il faut, d'une part, aménager cet espace de façon à donner envie de jouer aux enfants et, d'autre part, porter une attention spéciale à la place qui y est faite pour l'adulte.

La place du jeu symbolique dans le projet de nos structures

L'aménagement d'un espace de jeux symbolique doit être pris en compte dès le début du projet, tout comme l'est l'espace de jeux de règles.

Il est indispensable de communiquer dessus avec les financeurs, les partenaires, les familles, essentiellement pour deux raisons. Tout d'abord parce que c'est un espace qui exige un financement fort. C'est un vrai choix de financement qu'il faut faire en ayant conscience qu'il y a besoin de diversifier énormément les propositions de jeu. Cela impose également d'anticiper la problématique du stockage des jeux en dehors de leur utilisation. Le deuxième aspect à défendre est l'intérêt qu'il y a à avoir, dans une ludothèque, des jeux symboliques alors que ce type de jeux est souvent déjà présent au domicile. Le jeu symbolique dans un lieu collectif est unique et est l'occasion, pour les enfants, de créer des liens forts.

La place du jeu symbolique dans nos pratiques

Nous devons adapter notre posture professionnelle à cette forme particulière du jeu. Nous devons avoir une présence bienveillante. Nous sommes quelques fois dans la proposition de jeu, souvent dans le soutien du jeu et le plus fréquemment possible dans l'observation. Cela permet de mieux comprendre les attentes des enfants en matière de jeu symbolique et de pouvoir s'y adapter.

Notre rôle est de remettre en place au cours de l'accueil afin de maintenir l'intérêt du jeu pour les enfants qui arrivent.

À quelques exceptions près, l'adulte ne reste pas dans l'espace de jeu symbolique.

La place du jeu symbolique dans le jeu

Le jeu symbolique est la première forme de jeu. C'est le fondement du jeu. C'est là que l'enfant apprend à jouer. Ce qu'il ou elle développe dans ce jeu se retrouve plus tard dans les autres formes de jeu.

L'enfant a besoin d'explorer sa réalité et de rejouer, par le jeu, les propres choses de sa réalité. Le jeu lui offre la possibilité de faire autrement que dans la réalité. Il y a une grande importance de différencier ce qui est fait dans le jeu et dans la réalité. C'est ainsi que l'enfant s'approprie sa réalité : par simulation et par stipulation. C'est le début de l'abstraction réservée à l'adulte.

Le jeu symbolique est réservé pour la petite enfance. Nous-même, nous n'installons plus de symbolique pour les plus grand.e.s. Il est vrai que le jeu dans cet espace n'est pas le même selon l'âge de l'enfant. Plus l'enfant est grand.e, plus il ou elle a besoin de jouets très réalistes qui soutiennent son jeu. L'achat de jouets très réalistes ou pas dépend donc entièrement du projet de la structure et de l'âge des enfants visé.e.s. Les jouets moins réalistes permettent par ailleurs plus de créativité. Il faut également anticiper les problèmes de cohabitation qui peuvent survenir entre les petit.e.s enfants et les enfants plus grand.e.s. Peut-être faut-il deux espaces différents. Dans tous les cas, il faut protéger le jeu des plus grand.e.s.