Jouets, jeux et genre. Pour une éducation non-sexiste.

Conditions d'utilisation

 icone pdf violet |icone imprimer violet|icone mp3

Présentation de l'atelier

Organisation

  • atelier guidé

  • la durée de l’atelier : 2 x 3 h

  • animation : Adeline et Raphael de l'association Virus 36

  • secrétariat : Régis Labédan de la Fourmillière (26) et Lucile Escutany de l'IFAC 38

  • 20 participant.e.s à l'atelier venant dans des structures de jeux et des structures socioculturelles

La problématique de l’atelier

L'utilisation du jeu peut être sexiste. Une petite fille joue à la poupée, un garçon aux pirates ! Des parents reprendront leur fils qui veut se déguiser en princesse ; les accompagnateurs d'un groupe interviendront lorsqu'un garçon voudra jouer avec un poupon. Comment mettre en place des temps de jeux pour ne pas véhiculer ces valeurs ? Comment éduquer à une pratique non-sexiste du jeu ?

 

Production de l'atelier

Introduction

L’atelier s'est déroulé en deux séances de 3 h chacune. La première journée était plutôt marquée par des apports théoriques et par la définition d'un langage commun pour parler des relations hommes-femmes, de nos constructions sociales genrées, des représentations qui peuvent être véhiculées dans le jeu. La seconde journée a permis d’approfondir ces questionnements à partir de situations professionnelles rencontrées par les participant.e.s.

Déroulement de l’atelier

1ère journée

Les participant.e.s ont été invité.e.s à écrire sur un post-it une définition qu’ils ou elles donneraient au sexisme, puis à l'afficher.

S'en est suivi un Brainstorming sur les qualités attribuées au genre masculin et au genre féminin dans les représentations dominantes (cf. voitr le tableau suivant qui a été complété par le travail des petits groupes).

Puis un débat en axei. Les participant.e.s se sont positionné.e.s dans l’espace grâce à deux axes perpendiculaires, un axe avec pour extrémités les attributs « féminin » et « masculin », et l’autre axe les phrases « je veux que ça change » ou « c'est bien comme ça ». Les personnes se plaçaient dans l’espace par rapport à une affirmation donnée par l’animateur et l'animatrice.

Enfin, nous nous sommes réparti.e.s en petits groupes pour observer et analyser les représentations des hommes et des femmes dans les illustration des jeux, sur les boites (de jeux) et dans les magazines (de jeux vidéos). Nous notons aussi la participation des hommes et des femmes à la conception de ces différents jeux/magazines/graphismes.

Les observations des différents groupes sont mises en commun, ce qui permet de dégager des qualités dites « féminines » et des qualités dites « masculines » à partir de ces représentations véhiculées..

 

 

Masculin

Féminin

compétition / service

Compétition (winner, dépassement, performance, exploits, héros, fierté, suscite et cherche l'admiration, courage, assurance, compétition visible entre mecs - notamment devant des filles, combat de coqs, joue de la musique dans un groupe, doit « assurer » au lit, ...)

Service (souriante, écoute, remise en question, confidence, disponibilité, pilier, pragmatisme, réconfort, empathie, attention et sensibilité aux autres, soins, politesse, relation, stable, infirmière, éducation, entretien de la force de travail, secrétaire,...)

action / passivité

Action (aventurier, conquérant, initiative, autonomie, liberté, vagabond, création, bâtisseur, confiance en soi, solitaire, franchise, extraverti, explorateur, transgression, drogues, délinquant, deal, dans la séduction et la sexualité, faire le premier pas, offrir des fleurs, galanterie, draguer, avoir du désir sexuel, infidélités...)

Passivité (protégée et/ou cherchant protection, victime, violée, excisée, objet, apprend à supporter,...)

pouvoir / soumission

Pouvoir (hiérarchie, responsabilités, chef, Dieu, loi, autorité, coercition, phallocrate, patriarcat, chef de famille, entraîneur de sport, président, police, militaires, publicités pour des signes extérieurs de richesse, ...)

Soumission (timide, introvertie, doutes, faible, fragile, frêle et fluette, dévalorisation, moins payée, parler moins, parler moins fort,... )

Manipulation (salope, coquine, hypocrite, menteuse, compétition implicite entre filles...)

sphère publique / sphère privée

Sphère publique (interlocuteur valable, militant, couture et cuisine à haut niveau,...)

Maîtrise des outils et des armes (prise sur le monde, mécanique, informatique, orientation, voiture, lego, intellect, esprit, théorie, opinion, culture, maturité, parole, rationalité, construction, technique, science, chasse, pêche,...)

Occupation de l'espace physique et sonore (parler plus, parler plus fort, être affalé les jambes écartées, prendre ses marques, prestance, mise en avant, grande gueule...)

Sphère privée (cuisine, ménage, enfants, courses, bébés, maison, dinette, tablier, balai, pubs pour appareils domestiques, recettes, foyer, maman, instinct maternel, maternité, enceinte, famille, mariage, divorce, pudique, intimité, jardin secret...)

corps

Fort (musclor, force physique, rassurant, protecteur, puissant, invincible, porter des choses lourdes, rangers, travail manuel, sport, sports de combat, jeux physiques, gros bras, grande taille,...)

Beau (princesse, apparence, coquetterie, shopping, talons aiguilles, discothèque, maquillage, salon de coiffure, esthéticiennes, régimes, parfum, porter une jupe/une robe, corsets,...)

rudesse / délicatesse

Violence (sensations fortes, méchanceté, nervosité, impulsif, brutal, films violents, extrême, pogoter, se battre, guerre,...)

Négligence (cracher, roter, péter, jurer, vulgarité, inconscience, égoïsme, poils, se faire à manger seulement quand la faim arrive, pizza, paresse, lâcheté, absence,...)

 

Délicatesse (hygiène, minutie, douceur, soigneuse, calme, discrétion, pureté, voilée, culte de la virginité...)

 

émotions

Maîtrise des émotions (insensible, simplicité, ne montre pas ses fragilités, ne pleure pas, carapace, silence, coincé,...)

Sensibilité (introspection, contacts physiques, tendresse, massages, danse, chant, patinage, cheval, filières artistiques, fumer avec la main en arrière, romantisme, amour, féérie, petites fleurs, émotivité, pleurs, intuition, jalousie, psychologie, complexe, prise de tête, chiante, pleurnicharde, bavarde, commérages, problèmes...)

sexualité

Désir sexuel (honte de la virginité, de l'homosexualité, de l'impuissance, de l'éjaculation précoce, consommation de sexe, obsession sexuelle, femmes dénudées de manière provocante, érection, baiseur, pervers, vicieux, macho, salaud,...)

Objet sexuel (pute, pubs qui occultent la tête, personne qu'on regarde plutôt qu'on ne l'écoute, désirable, séduction, baiser, nudité, légèrement dénudée, yeux, cul, seins, peau, bien roulée, courbes,...)

autres

pantalon, bleu, bar, tiercé, papa, cheveux courts, pipi debout, virilité, jeux vidéos...

cheveux longs, règles, rose, gynéco, tampax, pilule, cycle,...

 

Ces observations ont permis de dégager quelques notions théoriques.

Deux dynamiques sont à l’œuvre dans le sexisme :

  • l’imposition de la norme, qui se rapporte aux qualités féminines et masculines repérées précédemment . La norme s’imposent aux deux genres.

  • le rapport de domination des hommes - individuellement ou en tant que groupe social - sur les femmes. Avec une anesthésie des dominants : les hommes ne se rendent pas compte de leurs privilèges.

L’analyse croisée des rapports de domination (sexisme, racisme…) montre queles mêmes mécanismes de domination se retrouvent dans les rapports hommes/femmes, blancs/noirs…

Petite pause avec un quizz sur des chiffres concernant la thématique de l’égalité hommes-femmes issus du site du Ministère du Travail et de l’ENVEFF (Enquête Nationale sur les Violences Envers les Femmes en France).

2ème journée

Travail en petits groupes autour de situations professionnelles.

À la fin de la première partie de l’atelier, les participant.e.s avaient été invité.e.s à écrire sur un post-il une situation à laquelle ils ou elles se trouvent confronté.e.s dans leurs pratiques professionnelles et dans laquelle ils ou elles trouvent problématiques les rapports de genre qui y ont lieu. Ces situations ont été remises à l'animateur et l'animatricestrice qui s’en sont servi.e.s pour proposer trois situations correspondant à trois groupes de travail :

1/ une relation enfant-enfant. « Je travaille dans une ludothèque. Il y a là des enfants de 3/4 ans. Des garçons vont jouer aux petites voitures. Une fille s’approche pour jouer avec eux, mais l’accès à cet espace de jeu lui est refusé par un/des petits garçon/s en lui disant que « c’est pas pour les filles ».

2/ une relation enfant-adulte (parent, assistant.e maternel.le…). « Je travaille dans une ludothèque. Il y a là des enfants de 3/4 ans. Une maman dit à son petit garçon de ne pas jouer à la dinette, mais plutôt aux voitures ».

3/ une relation entre collègues. «  Vous êtes une femme qui travaille dans une association ludique. Vous intervenez plutôt sur la petite enfance. Il y a besoin d’aller faire des interventions dans un collège. C’est votre collègue Benjamin qui ira. Votre directeur préfère. »

Le groupe qui travaillait sur la situation entre collègues s’est servi d’une technique de théâtre forum pour animer la discussion à l’intérieur du groupe.

 

Mise en commun des pistes évoquées par les groupes pour agir dans chaque type de situation

> Pour les situations 1/ et 2/

  • diversifier les supports avec des jeux qui n'ont pas des couleurs connotées filles ou garçons (couleur bois, plutôt que rose ).

  • proposer des espaces thématiques mixtes : 1 semaine pirate, 1 semaine moyen age, 1 semaine assemblage...

  • réagir aux clichés en utilisant l’humour, en faisant référence à des métiers, en faisant attention à ne pas exclure, en faisant attention aux jugements (être dans une attitude pédagogique).

  • fluidifier la circulation entre les espaces de jeux : les jeux genrés homme, femme peuvent être rassemblé au même endroit...

  • instaurer des débats, discussions : « pourquoi tu parles comme ça... » « et chez toi... et dans ta vie professionnelle.... »

  • expliquer des règles de vie du lieu (« on joue à ce qu'on veut »)

  • organiser une politique d’achat. Ne pas être seul.e à décider des jeux et des accessoires ludiques  ; choisir des couleurs et des design les plus neutres ou les moins genrés possible.

  • se positionner en tant que professionnel.le (le positionnement en tant que parent est parfois différent). Se positionner en tant que professionnel.le du jeu.

  • expliquer le projet de la structure et des objectifs pédagogiques

  • matérialiser la place de l’adulte (chaises, nécessité de se déchausser…)

  • mettre en place l’analyse de pratique au sein de l’équipe professionnelle.

  • « éloigner » à des moments les adultes pour donner de l’air au jeu libre des enfants. (Ex. : aller parler de manière informelle aux parents, offrir un café, proposer un jeu à l’adulte).

  • féminiser le langage (chacune et chacun...)

> Pour le cas 3/

  • former les personnes à leur rôle dans l’animation que ce soit à l’accueil d’ados ou aux plus petit.e.s, faire de la formation professionnelle.

  • à l’intérieur d’une équipe se former vers des domaines vers lesquels on ne serait pas allé.e forcément.

  • Mettre des objectifs dans nos projets par rapport à ces questions-là.

  • Mettre en place de la documentation sur place.

Remarque : On a peu parlé du travail avec les adultes, mais il y a aussi des problématiques liées à ce public. Par exemple, les soirées jeux rassemblent essentiellement un public masculin.

 

Conseil pour la suite

Il faut réfléchir et investir ces 3 sphères pour avoir une intervention complète sur les questions de sexismes.

 

 

 

haut de page

Bibliographie

Ouvrages

Voici, à titre indicatif, quelques références d’ouvrages traitant de l’égalité entre les filles et les garçons destinés aux professionnel.le.s de l’éducation, de l’animation socioculturelle, de la petite enfance ainsi toutes les personnes fréquentant des enfants régulièrement ou tout simplement intéressées par cette question.

Il est impossible de tout référencer, nous avons donc sélectionné des ouvrages « de base », sachant que ce n’est que notre choix… à vous de compléter !

Ouvrages théoriques sur le genre

  • CARNINO Guillaume, « Pour en finir avec le sexisme », éditions l'Echappée, 2005.

  • SCHWARZER Alice, « La petite différence et ses grandes conséquences », éditions des femmes, 1977.

  • DELPHY Christine, « L'ennemi principal » 1 et 2, éditions Syllepse, 2001

  • DELPHY Christine, « Classer, Dominer », éditions La Fabrique, 2008.

  • DORLIN Elsa, « Sexe, genre et sexualités », éditions Philosophies PUF, 2008.

  • « Sexe, race, classe, pour une épistémologie de la domination », sous la direction de Elsa DORLIN. Editions PUF, 2009.

  • GUILLAUMIN Colette, « Sexe, race et pratique du pouvoir. L'idée de nature. », éditions Coté-Femmes, 1992.

  • HERITIER Françoise, « Masculin, féminin, la pensée de la différence », éditions Odile Jacob, 1996.

  • MATHIEU Nicole-Claude, « L'anatomie politique, catégorisations et idéologies du sexe », éditions Coté-Femmes, 1991.

  • VIDAL Catherine, BENOIT-BROWAEYS Dorothée, « Cerveau, sexe et pouvoir », éditions Belin, 2005.

Ouvrages théoriques sur les relations filles-garçons

  • BAUDELOT Christian et ESTABLET Roger, « Allez les filles ! », Ed du Seuil, Coll. Points, Paris, 1992.

  • BOUCHARD Pierrette, St ARMAND Jean-Claude, « Garçons et filles, stéréotypes et réussite scolaire », éditions Remue-ménage, 1996.

  • BRUGEILLES Carole et CROMER Sylvie, « Analyser les représentations du masculin et du féminin dans les manuels scolaires », collections du CEPED, groupement d’intérêt scientifique, INED, IRD, 2005.

  • « Construire l’égalité des chances entre les filles et les garçons : un défi commun », Actes du colloque du mercredi 14 novembre 2001, Rectorat de Grenoble/SAIO.

  • DETREZ Christine, « La construction sociale du corps », éditions du Seuil, Paris, 2002.

  • HOUEL Annick et ZANCARINI-FOURNEL Michelle, « École et mixités », Presses universitaires de Lyon, Coll. cahiers masculin/féminin, Lyon, 2001.

  • LE DOEUFF Michèle, « Le sexe du savoir », Ed Alto Aubier, Paris, 1998.

  • RIGNAULT Simone et RICHERT Philippe, « La représentation des hommes et des femmes dans les livres scolaires », La Documentation Française, Coll. des rapports officiels, Paris, 1997.

  • RODGERS Rebecca (sous la direction de), « La mixité dans l’éducation, enjeux passés et présents », ENS éditions, 2004.

  • ZAIDMAN Claude, « La mixité à l’école primaire », L’Harmattan, Bibliothèque du féminisme, Paris, 1996.

Articles

  • CHAMBERLAND Claire, « Les filles connaitront-elles un jour l’expérience du pouvoir ? », Revue canadienne de service social, vol 5, été 1998.

  • « Tous les garçons et les filles…, » Fenêtres sur cours, revue du SNUipp – FSU, supplément au n° 230, octobre 2002.

Brochures

  • « Que voient les enfants dans les livres d’images ? » et « Quels modèles pour les filles ? », Association du côté des filles, Brochures, 1997.

  • « Les chiffres clés de l’égalité entre les femmes et les hommes 2002 », publication du Service des Droits des Femmes et de l’Egalité.

  • « Les dates clés de l’égalité entre les femmes et les hommes 2002 », publication du Service des Droits des Femmes et de l’Egalité.

  • Les renseignements généreux, « Dominations et liberté, rudiments de sociologie critique », brochure téléchargeable : http://www.les-renseignements-genereux.org/brochures/2693

Sites

Emissions de radio

  • « Dégenrée », émissions sur toutes sortes de thèmes, téléchargeables et écoutables en faisant la vaisselle : http://radio.indymedia.org/en/taxonomy/term/736

  • « Cas libres », une antenne libre « sans tabou ni jugement », sur le corps, les sexualités, les relations amoureuses… émissions téléchargeables et écoutables sur www.cas-libres-poivron.org et sur Grenoble les jeudis de 20h à 21h, sur radio Kaléidoscope 97 FM.

Littérature jeunesse non sexiste

Pour aller plus loin, une liste d'albums de jeunesse, de livres non-sexistes en direction des enfants et des maisons d’édition intéressantes. Clic

 haut de page

Annexe

Annexe 1 

Les consignes données pour l'observation des illustrations de jeux, des boites de jeux et des magazines

Les questions qui ont été données pour aider à « regarder » les magazines :

  • À quel public peut-on déduire que ces magazines s’adressent ? Pourquoi ?

  • Quels sont les thèmes qui apparaissent sur la page de couverture et dans le sommaire ?

  • Quelles sont les publicités ?

  • Comment sont les photographies de personnes interviewées ? Comment les personnes sont-elles représentées ?

Pour les jeux, les questions portées sur :

  • À qui pensez-vous que ce jeu est adressé ?

  • Quels sont les personnages (homme ou femme), et quels sont leur rôle dans le jeu ?

  • Quelles sont les tenues des personnages ?

  • Quelles sont les valeurs que véhicule ce jeu ?

Annexe 2

Quizz sur la thématique de l’égalité homme femme (chiffres issus du site du Ministère du Travail et de l’ENVEFF (enquête nationale sur les violences envers les femmes en France)).

Les chiffres de 2006 et 2007 proviennent du ministère français « du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité ».

Homosexualité

  • Quel pourcentage de français.e.s déclarent avoir déjà eu une attirance pour une personne du même sexe ? (50 %)

Partage des tâches

  • Quelle est la participation des hommes à la corvée des toilettes au sein du foyer, dont les deux (l'homme et la femme) sont actif et active ? (4, 4 % hommes, 89,7 % femmes).

  • Quelle est la participation des hommes au lavage du linge (en machine) au sein du foyer, dont les deux (l'homme et la femme) sont actif et active ? (2 % hommes, 95 % femmes).

  • Quelle part du travail ménager est faite par les femmes ? (80 %)

Violences

  • Quelle est la proportion de femmes déclarant subir des violences physiques de la part de leur conjoint en France ? (1 femme sur 10).

  • Combien de femmes meurent suite à des violences conjugales chaque année en France ? (1 tous les 5 jours).

  • Dans quelle proportion de viols l'agresseur est connu de sa victime ? (74 %)

  • Quelle est la proportion d'hommes parmi les auteurs de viols ? (96 %)

  • Combien de fois de plus que les femmes, les hommes ont-ils été condamnés en France en 2006 pour crime ou délit sur leur conjoint ? (60)

Inégalités sociales

  • Quelle part des salariés hommes et des salariées femmes est à temps partiel en France ? (hommes : 5,6 % des salariés, femmes : 31 % des salariées, 2007)

  • Parmi les président.e.s d'associations loi de 1901, quelle proportion y a-t-il de femmes ? (30 %) et parmi les secrétaires d'associations loi de 1901 ? (57 %, 2007)

  • Parmi les député.e.s français.e.s, quelle proportion y a-t-il de femmes ? (18,5 %, 2007) Et parmi les maires.se.s ? (11 %, 2007)

  • Parmi les chef.fe.s d'entreprises de plus de 500 employé.e.s en France, quelle proportion y a-t-il de femmes ? (2 %, 2007)

  • À travail égal, quel est le salaire féminin par rapport au salaire masculin ? (83 %, 2007)

Dates (en France)

  • Depuis quand les femmes peuvent voter et être élues ? (1944)

  • Depuis quand les femmes peuvent travailler et avoir un compte en banque sans l'autorisation de leur mari ? (1965)

  • Depuis quand les femmes peuvent s'inscrire à l'université sans l'autorisation de leur mari ? (1938)

  • Depuis quand la contraception est autorisée ? (1967) Et l'avortement ? (1975) Depuis quand la publicité pour la contraception est autorisée ? (2001)

  • Depuis quand le viol est considéré comme un crime ? (1980) Depuis quand la justice punit le viol entre conjoints ? (1992)

Annexe 3

Les questions données aux goupes pour travailler sur une situation professionnelle dans laquelle s'expriment des rapports de genre

  • Comment réagir ?

  • Qu'aurais-je pu faire en amont ?

  • Que mettre en place concrètement ?

  • Questions non résolues ?

 

i Voir le guide des techniques d'animation pour plus de détails sur ce temps. clic

 haut de page

 

 

Commentaires   

 
0 #4 Rencontres Ludiques 02-09-2014 10:46
Un blog (en anglais) sur le sexiste dans le jeu vidéo.
Édifiant !
À regarder même si vous ne comprenez pas l’anglais :
https://www.youtube.com/channel/UC7Edgk9RxP7Fm7vjQ1d-cDA
Citer
 
 
0 #3 Les Rencontres Ludiques 03-06-2013 09:54
Mona Zegai, « Trente ans de catalogues de jouets : mouvances et permanences des catégories de genre », in Actes du colloque Enfance et cultures : regards des sciences humaines et sociales, Sylvie Octobre et Régine Sirota. www.enfanceetcultures.culture.gouv.fr/actes/zegai.pdf
Citer
 
 
0 #2 Les Rencontres Ludiques 03-06-2013 09:47
Dans le cadre de la formation licence professionnelle et le diplôme universitaire de gestion et animation de ludothèque (LPGAL/DUGAL), l’Université de Bordeaux 3 organise le 13 juin 2013, une journée de rencontres professionnelles sur le thème : Rose ou bleu... Le genre dans les jeux.
Plus d'information à ce lien alfludotheques.wordpress.com/2013/05/31/rose-ou-bleu-le-genre-dans-les-jeux/
Citer
 
 
0 #1 Les Rencontres Ludiques 23-01-2013 18:45
L'ALIF a réalisé une étude sur les jeux de genres.
Cela a donné lieu à un film que vous pouvez regarder ici. www.lalif.org/Jeux2Genre/spip.php?article2
Les résultats de l'étude sont consultables par là. www.lalif.org/Jeux2Genre/IMG/ppsx/Jeux_de_Genre.ppsx
Citer